prostituée liege annonce Dans la première de ses tracts politiques, l’Empereur Trajan a été très clair qu’il ne tolérerait pas toute sorte de prostitution. Il a déclaré que ceux qui ont des relations d’affaires avec ces personnes ne seront pas tolérés au sein de l’Empire et qu’ils seront pendus par l’épée. Cependant, tandis que l’Empereur Trajan peuvent avoir été assez ferme dans l’application de ses propres lois, il ne laisse de place à l’interprétation dans ce domaine que ce qui était acceptable à l’Empereur. Par exemple, une personne qui a une clientèle régulière peut pas besoin de s’inscrire comme une prostituée, mais ils peuvent être autorisés à entrer dans les bains de l’Empereur, s’ils avaient enregistré comme l’un.

Le Décret Impérial de Septime Sévère contenait une liste de ce qui est acceptable, sous son règne, pour être fait par une prostituée. Par exemple, une femme pourrait prétendre qu’elle n’était qu’une prostituée si elle a conclu un mariage avec un citoyen Romain ou qu’elle avait des relations sexuelles avec quelqu’un de l’extérieur de l’Empire. Plus tard sous l’ère Impériale, il est devenu illégal pour un homme de mentir à une femme qu’ils ont été marié à une autre personne, alors qu’en fait ils n’étaient pas mariés.

Au cours de la dernière période de l’histoire de Rome, il était courant pour l’élite romaine de se livrer à des pratiques érotiques. Cela incluait le recours à des prostituées qui accompliraient les divers actes nécessaires pour plaire à leurs clients et qui joueraient également certains des actes les plus dégradants généralement associés à cette forme de divertissement. Le gouvernement impérial romain a tenté d’empêcher la prostitution, mais le problème était que lorsque la loi était enfreinte par des gens de la classe inférieure, le gouvernement était souvent incapable de les punir.

Categories: Uncategorized